Charte éthique et règles de vie commune

Article 1

Les personnes souhaitant s’investir dans l’association, désirent participer à :
Montrer, sensibiliser, diffuser, communiquer, échanger et mettre en liens les initiatives autour de la Permaculture en Vendée ainsi que soutenir des projets permaculturels.

Article 2 –éthiques et principes fondamentaux

Chaque membre s’engage à respecter l’éthique de la permaculture :
« Prendre soin de la Terre »
« Prendre soin de l’Humain »
« Créer l’abondance et partager équitablement les surplus »

Ainsi que ses principes :
Observer et interagir
Capturer et stocker l’énergie
Lancer une production
Appliquer l’auto-régulation et accepter la rétroaction
Favoriser les ressources renouvelables
Ne pas produire de déchets
Partir des structures d’ensemble pour ensuite déterminer les détails
Intégrer plutôt que séparer
Favoriser les solutions lentes et à petite échelle
Favoriser la biodiversité
Valoriser les bordures
Réagir de façon créative aux défis et aux changements.

L’association tient compte aussi du principe suivant : 
Ce qui est source de satisfaction est durable

Article 3 – Valeurs

Les membres de l’association y font vivre les valeurs d’écoute, de respect, d’entraide, de partage, de bienveillance et de coopération.
Le mode de prise de décision choisi fait appel à la capacité de chacun d’entendre et de prendre en compte les avis des co-décisionnaires et de ne pas s’arc-bouter sur son idée, le but étant d’évoluer ensemble et de produire des synergies.

Article 4 – Éducation populaire

Une attention particulière est portée à l’éducation populaire, destinée à échanger des savoirs entre les membres et avec le public ainsi qu’à valoriser et développer les compétences de chacun.

Article 5 – Communication consciente

L’approche de la communication consciente est privilégiée et encouragée dans les relations entre adhérents, afin d’écouter et de respecter les ressentis, les besoins et les limites de chacun.
Les membres sont invités à s’entendre sur les termes employés entre eux afin d’élaborer un langage commun, en évolution constante, et faire ainsi évoluer les mentalités.

Article 6 – Le problème est la solution

Les membres sont invités à considérer avec bienveillance les erreurs et maladresses commises au sein de l’association, afin de les considérer comme des moyens de prises de conscience et d’évolution.

Article 7 – Cotisation annuelle

Les cotisations sont basées sur l’année calendaire (du 1er janvier au 31 décembre). Le montant de la cotisation est de 10 euros pour une personne physique membre entre le 1er janvier et le 30 juin, et de 5 euros pour une personne physique adhérant entre le 1er juillet et le 31 décembre. Elle est libre de cotiser à un montant supérieur si elle le désire.

Article 8 – Engagement

Chaque membre s’engage, en signant la charte, à respecter et mettre en pratique l’éthique , les principes et les valeurs de la permaculture.
Le réseau ne peut-être une vitrine commerciale pour celles et ceux d’entre nous qui ont une activité professionnelle en lien avec la permaculture. Cependant l’activité professionnelle pourra apparaitre dans la rubrique adaptée sur le site internet, ceci dans un état d’esprit d’autorégulation et d’autodiscipline. Le conseil des sages peut émettre des réserves et un point de vue sur une situation particulière.

Article 9 – Neutralité des membres

La pluralité des opinions et des appartenances politiques, philosophiques et religieuses appartiennent à chacun et l’association n’est pas le lieu pour en débattre

Article 10 – Mode de gouvernance 

Il s’appuie sur un modèle en « pétales », inspiré de Colibri.
Le centre bleu étant le cercle décisionnaire qui protège le groupe : « le conseil des sages ».
Les pétales étant les différentes commissions.
Les cercles concentriques représenteraient le(s) niveau(x) d’implication d’un(e) membre.
Nomination du « conseil des sages » : il est constitué de cinq personnes maximum avec une année d’adhésion. Pour se présenter le membre explique au groupe pourquoi il souhaite s’investir (« Profession de foi »).
Une proposition de commission peut être émise par tout membre signataire de la charte. La création d’une commission est soumise à l’ensemble du groupe. Concernant la gouvernance des commissions, il y a un(e) membre du Conseil des sages qui suit une commission et un(e) rapporteur de la commission qui présente les propositions au Conseil des sages.

Article 11 – Déroulé d’une prise de décision

Lors de tout vote, le membre porteur d’une proposition expose celle-ci, puis un tour de questions d’éclaircissement est lancé au sein du cercle de prise de décision (minimum 3 réunions), le membre porteur de la proposition répondant à celles-ci. Il est suivi par un tour d’objections, tout membre du cercle de prise de décision pouvant formuler une objection argumentée à la proposition et exprimer les modifications qu’il juge nécessaire à apporter à celle-ci.
Si, à la suite de ces deux tours, aucune objection n’a été formulée, alors la proposition, faisant consensus, est considérée comme étant adoptée. De même si des personnes expriment leur consentement.
Sinon, le porteur de la proposition peut maintenir sa proposition initiale et la soumettre alors au vote, ou bonifier sa proposition en prenant en compte les échanges ayant eu lieu durant les deux tours précédents.
Dans ce dernier cas, le processus reprend avec tour de questions d’éclaircissement et tour d’objection.
Après deux processus (deux fois les tours d’éclaircissement et d’objection) la proposition non-amendée est soumise au conseil des sages qui se réunira pour la valider ou non.
La proposition sera considérée comme votée si elle obtient les deux tiers des voix.