Bienvenue sur le réseau des permaculteurs vendéens Voir la carte

L’idée du mouvement de transition est d’inciter les citoyens d’un territoire, (pour nous,
Rives de l’Yon), à prendre conscience des profondes conséquences que vont avoir sur
leurs vies la convergence du pic du pétrole et du changement du climat. Il s’agit de s’y
préparer concrètement en mettant en place des solutions fondées sur une vision positive
de l’avenir.
Le mouvement de transition est né en Grande-Bretagne en 2006 dans la petite ville de
Totnes. Un an auparavant, Rob Hopkins, enseignant en permaculture, avait créé le
modèle de transition avec ses étudiants dans la ville de Kinsale en Irlande. Il y a
aujourd’hui plus de 2 000 initiatives de Transition dans le monde, dans cinquante pays,
dont cent cinquante en France, réunies dans le réseau international de la transition.
Les solutions proposées visent à :
– réduire fortement, individuellement et collectivement, la consommation d’énergie
d’origine fossile et les émissions de CO2 ;
– renforcer la résilience des territoires, leur capacité à absorber les chocs à venir, par
une relocalisation de l’économie (alimentation, énergies renouvelables…) ;
– renforcer les liens, les solidarités et la coopération entre l’ensemble des acteurs du
territoire ;
– acquérir les compétences qui deviendront nécessaires au renforcement de notre
autonomie.

Nous avons commencé par une fête en octobre 2019, avec une soirée/conférence autour
du « petit manuel de résilience », un marché de producteurs, des ateliers/discussions
autour des différents domaines de la transition : agriculture, santé, mobilité,
alimentation, habitats…, un spectacle pour enfants, un concert, une friperie… pour
rencontrer, partager, échanger avec un maximum de citoyens.
Depuis le 25 novembre nous nous réunissons tous les 3ème lundi du mois, pour lancer des
actions concrètes autour des grands thèmes suivants : protection de la biodiversité et
de l’environnement, l’alimentation, l’énergie, faire du lien, la démocratie participative, la
mobilité avec des propositions concrètes : telles que des cantines bios, la protection des
haies, zones humides dans le PLU, un lieu associatif (pour un repair-café, des échanges
de graines, de livres, des discussions…), un groupement d’achats et/ou une épicerie
solidaire, des ateliers de fabrications de rockets stoves, fours solaires…,une régie
alimentaire, des jardins partagés et pédagogiques… et il reste tout plein de choses à
inventer, proposer… soyez les bienvenu-e-s !

Contact : transitionrivesdelyon@gmail.com